Retour au bercail !

Publié le par cattleya

mer.jpgAprès 3 exquises semaines de vacances en Normandie, à Cabourg, au bord de la mer... retour dans la Sarthe vendredi 17 en soirée... Contente de retrouver mon home, sweet home bien sûr mais... un peu mélancolique quand même de devoir quitter ce petit coin de Normandie que j'aime tant et où, cette année encore, nous avons passé de si agréables vacances ! Hum-hum, je sais, je suis vraiment une "full sentimentale"... Mais je n'y peux rien, c'est comme ça, tous les ans c'est pareil,  j'ai toujours le vague à l'âme au moment de partir. D'une manière générale je m'attache vite aux lieux où je passe de bons moments. Je pensais néanmoins qu'en y restant 3 semaines cet été, j'en aurais fait le tour et que ce serait plus facile. Eh bien non, que nenni, y a rien à faire, je me sens tellement bien là-bas que j'ai toujours le blues au moment de partir !!! Pourtant je me sens bien ici aussi. Oui mais là-bas, il y a un truc en plus, un truc important : là-bas, il y a la MER ! Et je crois que c'est surtout ELLE que j'ai du mal à quitter (Allo docteur Freud, c'est grave ?). J'aime la mer que voulez-vous et la quitter est depuis toujours un crève-coeur. Je ne me lasse pas de sa compagnie. J'aime la regarder, l'entendre, la respirer, la scruter, m'y baigner. Sa présence m'envoûte, me fascine, me submerge. Alors, forcément, partir, c'est un peu comme être amputée de quelque chose... Parce que je sais que je ne la reverrai pas avant de longs mois, peut-être même une année alors, je fais le plein pour la garder le plus longtemps possible au creux de moi...
Heureusement, sur la route du retour, alors que nous approchions de la maison, ma petite Camille - le nez collé à la vitre de la voiture - s'est écriée : "Qu'elle est belle notre campagne !" Je me suis retournée vers elle. Ses grands yeux verts brillaient. Elle était heureuse. Heureuse d'être de retour au bercail !

Publié dans chroniques

Commenter cet article