Chem-cheminée

Publié le par stéphanie Fournier

 

              avant                                     après (détail)                                 après
       not my cup of tea...                   (moz... picassiette of course)                  (vue d'ensemble)


Depuis que nous vivons dans cette maison, côté déco, ya des choses qui m'plaisent bien et pi ya des choses qui m'chiffonnent ! Dans la catégorie "des choses qui m'chiffonnent", la palme revenait sans doute à cette cheminée (cf. ci-dessus photo de gauche). Certes, et comme dirait l'autre, "les goûts et les couleurs..." Oui mais voilà, cette cheminée-là n'était ni de mon goût ni de la bonne couleur. Dès le début, allez savoir pourquoi, je l'avais prise en grippe : au point de ne plus supporter de m'asseoir sur le canapé qui lui faisait face et de presque déserter la pièce, c'est dire !!! ! Oui, je sais je suis un peu excessive mais c'est comme ça, on ne se refait pas. Alors, en novembre dernier, bien décidée à m'attaquer au problème, j'ai demandé à ma chère moitié de me laisser carte blanche pour la customiser (ça ne pouvait de toutes façons pas être "beaucoup pire", arguais-je pour ma paroisse). J'ai enfin obtenu et sans difficulté son O.K pour me lâcher et relooker la fameuse cheminée (ti amo amore mio ! Faut dire que ça faisait quand même un moment que je préparais le terrain avec mes gros sabots... Quand j'ai une idée derrière la tête, je peux être très, oui vraiment très... déterminée !). Bref, youpiiiiiii, c'est partiiiiiiiiii !  Sitôt OK et presque sitôt fait !!! Et hop, un coup de sous-couche, deux coups de peinture, quelques pochoirs, un peu de cire par ci, un peu de mosaïque par là et voilà ma vieille ennemie transformée, égayée, métamorphosée. Le pied !!!!! Depuis, je ne déserte plus cette pièce, je prends même un certain plaisir à m'y installer pour boire un coup, bouquiner ou rêvasser (eh oui, je suis une rêvasseuse !). J'ai recouvert les canapés de housses blanc cassé (enfin blanc cassé ça c'est avant que les enfants viennent y dessiner, manger, mettre leurs pieds...), j'ai ajouté quelques coussins moelleux et douillets et le tout est devenu plus accueillant, plus chaleureux, en attendant
le grand chamboulement de printemps et, avec lui, de nouveaux projets et pourquoi pas, un nouveau canapé sur lequel il sera pendant quelques temps interdit de manger, dessiner, bricoler, mettre ses pieds, NON mais !!!

Publié dans mosaïques

Commenter cet article