Mais qui se cache derrière "Cattleya" ?

Publié le par stéphanie Fournier

Cattleya c’est moi... Stéphanie Fournier, née dans un Paris en révolte, par une belle journée de juin 1968...
J’ai toujours aimé peindre, dessiner, créer, imaginer. Je me souviens de ma grande fierté et de celle de mes parents lorsque, en maternelle, mes dessins avaient été choisis pour décorer l'entrée de l'école !!! Ca peut paraitre insignifiant mais c'est parfois suffisant pour faire naître une confiance, un engouement, un déclic...  Après avoir passé mes 26 premières années à Paris, travaillé dans le transport aérien, mis au monde un puis deux enfants ; en juin 1994, je quitte Paris accompagnée de ma petite tribu pour m'installer à Kourou, en Guyane française. Des opportunités professionnelles additionnées d'une pincée de curiosité, d'une envie irrésistible de découvrir de nouveaux horizons, de voir du pays, nous améneront à passer 10 très belles années dans cette petite ville, qui est aussi le port spatial de l'Europe. C'est aussi dans ce petit coin d'Amérique du Sud que j’ai eu envie et pris le temps de m'initier à une discipline artistique. J'ai tout d'abord découvert l’aquarelle que j'apprécie et pratique encore (merci
Christiane !) puis j'ai suivi des cours du soir de dessin "toutes techniques" pour le plaisir de l'esquisse et pour affiner mon coup de crayon. Déjà la mosaïque me plaisait, m'attirait et j'allais souvent contemplé le rayon dédié à cette activité dans le petit magasin "Mille trésors" (qui porte bien son nom), installé sur la rive gauche de la crique, à Cayenne. Mais le prix des pâtes de verre, joints et outils y était exhorbitant et je n'ai pas osé me lancer, ne sachant pas trop par où commencer l'apprentissage... C’est finalement en 2005, après notre retour en "métropole" que - grâce à une amie "initiée" qui me livre alors quelques petites astuces pour démarrer simplement et à moindre frais (merci Cathy !!!) - je me jette à l'eau et là... c’est tout de suite un coup de cœur, une évidence ! 100% autodidacte, je me plonge alors dans tout ce que je trouve : bouquins, sites spécialisés, je passe des journées à étudier, explorer. Je casse, taille, colle tout ce qui se trouve à portée de mes doigts fébriles pour m'approprier la technique, découvrir les outils, les astuces, les petits secrets. Lorsque, quelques mois plus tard, je rencontre la technique dite «picassiette» (technique de mosaïque qui utilise comme matière première de la vaisselle en faïence, ancienne de préférence), je suis définitivement conquise, emballée, emportée ! Au point de monter ma petite entreprise et d'y consacrer le plus clair de mon temps ! Moi qui adore chiner, arpenter les brocantes, les "vide-grenier", je suis comblée. Je me mets en quête de vaisselle ancienne et, si possible, bon marché pour pouvoir créer et de cette quête va naître un intérêt croissant et une admiration certaine pour la faïence ancienne que j'apprends à aimer, à connaître. Quel bonheur alors que de pouvoir concilier tout ce que j’aime y compris mon goût très prononcé pour les motifs fleuris. Les fleurs sont effectivement très présentes dans toutes mes créations de par les formes que je donne à mes tesselles*, les motifs que je crée, les faïences que je chine et dont je recouvre mes supports, le nom que j'ai choisi de donné à ma toute petite entreprise (lire Savez-vous ce qu'est un Cattleya ???? dans la colonne de gauche ).
Heureuse maman de 3 enfants (mes 3 têtes blondes), je vis à présent et depuis l'été 2004 dans la Sarthe, à quelques kilomètres de la ville du Mans, célèbre pour ses délicieuses rillettes et pour ses « 24 heures » (légendaire course de voitures de sport qui a lieu tous les ans au mois de juin). J'y crée dans mon "home, sweet home" des objets en mosaïque picassiette tels que : cadres, miroirs, pots, vases, tableaux,... où je mêle et marie tout ce que j’aime, tout ce qui me touche et m’émeut. Je présente mon travail à travers des expositions, des partenariats avec des professionnels et quelques magasins et maintenant par l'intermédiaire de ce blog qui me permet de partager avec vous un peu de mon univers et qui vous permet, en vous baladant sur les pages ou dans la galerie, de découvrir ce que j'aime et ce que je crée.

* tesselle ? La mosaïque est un art décoratif où l'on utilise des fragments de pierre, d'émail, de verre ou encore de céramique, assemblés à l'aide de mastic ou d'enduit, pour former des motifs ou des figures. Quel que soit le matériau utilisé, ces fragments sont appelés des tesselles.

 

Publié dans cattleya c'est qui

Commenter cet article